IMMOVERT - Votre Expert Jardin
Mon blog

L'oïdium du rosier

IMMOVERT - L'oïdium du rosierSymptôme:
Un feutrage blanc poudreux se développe sur la face supérieure des feuilles.
Les très jeunes feuilles se déforment, se boursouflent et se couvrent de feutrage sur les deux faces. La moisissure est superficielle et peut facilement être enlevée, mais le tissu foliaire sous-jacent reste décoloré. L'oïdium peut aussi sévir sur les tiges, les boutons floraux et les épines. Les boutons floraux trop atteints n'arrivent pas à maturité. Les feuilles contaminées chutent prématurément.
 
Origine:
Le champignon sphaerothera pannosa, qui hiverne à la surface des tiges ainsi que dans les bourgeons dormants. Les spores sont transportés dans l'air. L'oïdium attaque surtout les plantes souffrant de sécheresse au niveau des racines et d'un excès d'humidité autour du feuillage. On le rencontre souvent sur les rosiers palissées en raison de l'effet desséchant du support ( un mur généralement ), qui peut empêcher la pluie de tomber au pied de la plante.
 
Lutte mécanique:
Rabattez les tige gravement atteintes. Ne négliger pas l'arrosage, surtout par temps sec, mais évitez d'asperger le feuillage des plantes. Vous pouvez épandre un paillage consistant au pied des rosiers pour maintenir l'humidité du sol.
Préférez des variétés décrites comme  montrant une bonne résistance à la maladie.
 
Lutte naturelle:
Les moyens naturels sont la pulvérisation de purin d'ortie, de consoude ou de prêle qui renforce le terrain et le végétal, permettant de se passer de la bouillie bordelaise ou, pour le moins , d'en limiter l'usage.
Purin d'ortie ou de prêle et bouillie bordelaise peuvent être mélangés; bien noter que dans tous les cas l'utilisation est préventive.
La pulvérisation est à appliquer dès la plantation et à renouveler tous les 15 jours surtout si l'humidité et l'alternance de refroidissement et coups de chaleur sont présents.
* La bouillie bordelaise est un mélange composé de sulfate de cuivre et de chaux. Sulfate de chaux et cuivre sont admis en Agriculture biologique, mais leur utilisation doit se limiter; des effets nocifs pour les sols apparaissent quand les sulfatages sont répétés et intensifs.
 
Lutte chimique:
Pulvérisez un fongicide anti oïdium à base de triforine, myclobutanil, propiconazole, souffre, cuivre.
Ils ont une action préventive et curative.
Ces produits sont agréés culture biologique ou sans classement toxicologique.
 
Nous commercialisons plusieurs traitements efficaces:
 
- un fongicide rosiers sous forme liquide à base de Propiconazole sans classement
toxicologique en bidon de 1 litre.
- une solution bordelaise sous forme liquide à base de cuivre sans classement toxicologique en bidon de 400 ml.
- un anti oïdium en poudre à base de souffre utilisable en culture biologique en pot de 750 ml.  
- un traitement total rosiers prêt à l'emploi en pulvérisateur de 750 ml à base de bifenthrine et de myclobutanil sans classement toxicologique pour lutter contre l'oidium, la rouille, les taches noires, les pucerons, cochenilles, chenilles. A noter que la formulation est aussi adaptée aux traitements de vos plantes en pots sur vos terrasses, balcons et en intérieur.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le traitement correspondant.
 
 
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les soins
Comment les utiliser ?
Comment les planter ?
L'organisation du massif
Comment les choisir ?

Catégories

Accueil
Etudes et réalisations
Installations et équipements du jardin
Les bulbes à fleurs
Les gazons
Les maladies des rosiers
Les maladies et parasites
Les parasites des rosiers
Les plantes vivaces
Les Rosiers Meilland
Les tailles fruitières
Les terrasses et balcons
Problèmes courants sur végétaux
Questions jardin
fourni par