IMMOVERT - Votre Expert Jardin
Mon blog

L'organisation du massif

Un peu d'organisation:
 
Un petit plan , même très schématisé, est indispensable. Lui seul vous permettra de composer sereinement votre massif, puis de déterminer avec précision les plantes et les quantités dont vous aurez besoin.
Même si l'on ne possède pas de dons pour le dessin, le plan reste le meilleur moyen d'éviter les mauvaises surprises et les pertes de temps lors de la mise en place des végétaux.
 
Donnez de l'espace:
Lychnis viscaria - Immovert
Pour bien se développer, chaque plante, qu'elle qu'elle soit, a besoin d'un espace vital suffisant. Les distances de plantations qui accompagnent les descriptions de plantes sont des valeurs moyennes à respecter entre les sujets d'une même espèce ou d'une même variété.
Entre deux espèces différentes, il est préférable d'augmenter un peu cette dimension. Le travail d'entretien s'en trouve facilité, mais surtout chaque espèce exprimera mieux sa forme, son naturel et son caractère.
Des plantes trop tassées s'étouffent les unes les autres. Elles s'étiolent et perdent leur port caractéristique. Cette remarque est capitale pour les touffes un peu originales, à mettre en valeur; elle l'est moins pour des plantes couvre sol qui sont faites pour se développer les unes contre les autres.
 
Variez les hauteurs:
 
Traditionnellement, les plantes basses occupent l'avant des massifs et les plus hautes l'arrière plan.
En fait, cette disposition logique supporte bien des exceptions. Un étagement trop régulier des tailles peut être très monotone. Le massif manque de relief. Des différences de taille bien marquées donnent plus de vie à une scène.
Chaque plante s'offre au regard et participe pleinement à l'effet d'ensemble.
 
Liatris spicata - ImmovertLe jeu des couleurs:
 
Sur ce sujet, les goûts de chacun sont bien différents. D'ailleurs, nous ne percevons pas tous les couleurs de la même manière.
La lumière douce ou tamisée est propice aux couleurs tendres et aux tons délicats. Les mariages de teintes et de nuances passent mieux que les contrastes de couleurs vives qui saturent l'oeil.
Pour elles, les lointains et la lumière crue sont préférables. De nos jours, les scènes composées autour d'une seule couleur et de ses nuances ont beaucoup de succès. Ce sont les camaïeux. De tels tableaux, qui évoquent les toiles des peintres impressionnistes, flattent l'oeil, mais une petite touche d'un coloris plus ardent n'a pas d'égal pour réveiller et animer une scène.
 
Formes et feuillages:
 
Tout miser sur la couleur des fleurs serait une erreur. Les feuillages ont une présence sans doute plus discrète, mais ils durent plus longtemps. Au printemps, quelques plantes bulbeuses suffisent à égayer toutes leurs nuances de vert, de pourpre ou de gris. En automne, ils accompagnent encore les dernières corolles de leurs tons fauves et, l'hiver venu, la charpente des graminées veille toujours sur la plate-bande endormie. Et que dire de leur texture ?
Les uns s'étalent, massifs et statiques, comme ceux des hostas( hosta ); d'autres, tel celui du fenouil ( foeniculum ) , s'élèvent en nuages vaporeux. Certains luisent, tout simplement, de leur plus beau vert, ou se déploient tout en ciselures comme celui des armoises ( Artemisia ).
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre la reconnaissance des plantes vivaces et connaître l'entretien correspondant.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les soins
Comment les utiliser ?
Comment les planter ?
L'organisation du massif
Comment les choisir ?

Catégories

Accueil
Etudes et réalisations
Installations et équipements du jardin
Les bulbes à fleurs
Les gazons
Les maladies des rosiers
Les maladies et parasites
Les parasites des rosiers
Les plantes vivaces
Les Rosiers Meilland
Les tailles fruitières
Les terrasses et balcons
Problèmes courants sur végétaux
Questions jardin
fourni par